Comment se déroule le Tak bat, cette cérémonie d’offrandes aux moines ?

Publié le : 20 janvier 20223 mins de lecture

Le Tak Bat, appelé également « quête matinale des bonzes » ou encore « l’aumône des moines » est une tradition sacrée. C’est un rituel qui permet aux moines d’obtenir de la nourriture de la part des habitants bouddhistes. Ce rituel se déroule dans de nombreux pays bouddhistes comme le Laos ou la Thaïlande par exemple.

Le Tak Bat : de quoi s’agit-il ?

Les moines bouddhistes ne travaillent pas pour gagner de l’argent. Ils n’ont donc pas les moyens d’acheter des choses, y compris de la nourriture. Afin de vivre, ils font l’aumône. C’est la générosité des habitants qui leur permet de continuer leurs tâches spirituelles.

Dans la croyance bouddhiste, la donation élève le donateur sur un point de vue spirituel. Lors du Tak Bat, les moines bouddhistes vont vers les habitants. Ces derniers leur donnent par la suite de la nourriture. Ce rituel sacré se déroule chaque jour vu qu’en tant qu’être humain, les moines doivent manger quotidiennement.

Le Tak Bat : la préparation

Il y a deux participants au Tak Bak. Il y a les habitants et les moines. Les touristes peuvent aussi y participer s’ils respectent les règles pour le bon déroulement du rituel. Ceux qui souhaitent participer au Tak Bat doivent préparer du riz et d’autres plats pour les moines. Il faut les préparer la veille. Il faut également préparer les vêtements à porter. La tenue doit être composée d’une écharpe. Le lendemain, il faut s’installer.

Vous pouvez vous agenouiller sur un tapis (de bambou par exemple) ou utiliser un tabouret. La tête doit être au-dessous de celles des moines. Il faut aussi enlever les chaussures. Du côté des moines, ce sont les novices qui sont envoyés en quête de nourritures. Ils sont vêtus de safran, ont les pieds nus et le crâne rasé. Ils portent un grand bol ou un panier pour l’aumône. Leur départ est annoncé par un gong.

Le Tak Bat : le moment de la donation

Le jour de l’offrande, les moines avancent en file indienne et s’approchent des donneurs d’aumônes. Le rituel se déroule en silence. Ni les moines, ni les donneurs ne doivent faire du bruit. Le bruit dérange la méditation des moines. Les contacts physiques sont aussi bannis du rituel surtout les contacts avec les femmes.

Il faut donc faire attention à ne pas effleurer les moines lors de la donation. Les regards ne doivent pas non plus se croiser. Après avoir déposé la donation, le donneur doit tout de suite enlever sa main. Les moines défilent tandis que les donneurs s’inclinent devant eux et prient.

Plan du site